Pour faire face aux coupures, l’électricité se négocie en bourse !

350 euros, c’est le prix du mégawattheure négocié aujourd’hui pour que l’électricité soit livrée au moment du pic de consommation ce soir, entre 18h et 20h.  A quoi correspond ce prix ?

Vous le savez, le consommateur particulier que nous sommes, paie son électricité en fonction de la quantité consommée. Cependant, il existe des gros clients tels que des entreprises ou des communautés urbaines qui achètent une part de leur électricité au jour le jour. Ils essaient d’optimiser leur prix en fonction de l’estimation de leur besoin. C’est pour cela qu’il existe une bourse de l’électricité (installée à Paris) sur laquelle les clients peuvent acheter ce dont ils vont avoir besoin. Au total, ce sont 211 acteurs, dont les fournisseurs d’électricité (allemands, suisses, autrichiens, français) des grossistes et quelques banquiers.

Ce marché est compliqué parce que l’électricité ne se stock pas. Les consommateurs achètent de l’électricité pour un jour et une heure précise. Aujourd’hui par exemple, nos acteurs ont acheté l’électricité dont ils pensent avoir besoin demain. Et demain vers 19h, nos acteurs prévoient un prix encore supérieur à 350 euros, c’est environ 10 fois plus que le prix moyen facturé en période normal.