Pour The Economist « La France est une bombe à retardement » !

The Economist, hebdomadaire britannique très libéral, a titré en Une cette semaine « The time-bomb at the heart of Europe », traduisez, « la bombe à retardement au cœur de l’Europe« . Le journal avait déjà critiqué la France en mars dernier, lors des présidentielles. Selon The Economist, qui critique ouvertement le Président socialiste et Jean-Marc Ayrault, « la France pourrait devenir le plus grand danger pour la monnaie unique européenne » et « la crise pourrait frapper dès l’an prochain ». D’après le journal, les deux hommes politiques ne sont pas des leaders suffisamment courageux pour imposer des réformes à l’encontre d’une opposition généralisée. Il reconnait cependant que « le gouvernement a semblé devenir plus réaliste sur la gravité de la situation et comprendre la nécessité de réforme », mais le journal craint que ces récents changements d’orientation soient trop tardifs et insuffisants, notamment sur le sujet de la compétitivité. Une économie stagnante, un chômage élevé, un déficit commercial abyssal, le poids de l’État démesuré et un climat des affaires qui s’est détérioré sont les reproches émis par The Economist. Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault a dénoncé « l’outrance » du journal.

Voici la couverture de The Economist qui fait polémique :

the economist, france, bombe, françois hollande, jean marc ayrault