Pourquoi une téléconférence entre Merkel, Sarkozy et Papandreou ?

Téléconférence  ce soir entre Angela Merkel, Nicolas Sarkozy et Georges  Papandreou.  On ne sait pas ce qu’ils se sont dit, on ne sait pas ce qu’il en ressortira. Que peut-on en attendre et comment interpréter une telle initiative ?

Qu’ont-ils fait ce soir ?

D’une part, ils ont montré qu’il s’occupait du dossier ensemble. D’autre part, ils ont voulu obtenir de George Papandreou, un état de la situation en Grèce, parce que les rumeurs font état de grandes difficultés dans l’application du plan de redressement.

Ce qui veut dire, que la France et l’Allemagne sont sans doute en train d’inventer une solution pour éteindre l’incendie européen. Mais ce n’est pas évident même s’il y a des signes que les choses bougent :

La banque centrale continue de racheter de la dette et approvisionne les banques.

José-Manuel Barroso, présente aujourd’hui un projet d’Eurobond . Alors comme Barroso n’est pas un modele de courage politique, ça veut dire qu’en France comme en Allemagne on ressort ce projet qui avait été enterré.

Les émergents, la Chine en tête, ont confirmé leur volonté  d’aider l’Europe à financer ses dettes.

L’Allemagne a fait taire ses anti-européens parce que l’on s’est aperçu que l’économie allemande avait besoin de la zone euro.

Les banques se préparent  à assumer un défaut de paiement de la Grèce. C’est évidemment ce que prépare tout le monde. Une restructuration à froid de la dette Grec qui aura pour conséquences d’écraser une part importante de la dette Grec, mais qui permettrait de garder la Grèce dans l’euro et d’éviter la contagion.