Près de la moitié des cadres ne sont pas satisfaits de leur rémunération

Près de la moitié des cadres ne sont pas satisfaits de leur rémunération eu égard à leur charge de travail et à leur niveau d’implication, et quatre sur dix signalent que les pratiques managériales se sont dégradées avec la crise, indique un sondage publié mardi.

Selon cette enquête réalisée par l’institut OpinionWay pour la CGT des cadres (Ugict-CGT), 49% des cadres du public comme du privé jugent que leur rémunération n’est pas en adéquation avec leur charge de travail et leur implication, 47% avec leur temps de travail réel et 42% par rapport à leur niveau de qualification. En ce qui concerne les effets de la crise, plus de quatre cadres sur dix (41%) estiment que les pratiques managériales se sont détériorées. Le taux grimpe à 53% dans le secteur public et à 51% dans les grandes entreprises. En outre, 43% des cadres estiment que leur temps de travail a augmenté depuis le début 2011 et 36% disent de même au sujet de leur charge de travail.

Le malaise est particulièrement fort dans la fonction publique, souligne le syndicat, avec notamment 60% de cadres jugeant que leurs rémunérations ne reconnaissent par leur responsabilité et leur implication et 53% faisant état d’une dégradation des pratiques managériales.