Présidentielle : Les 4 dossiers que les candidats ont oublié

L’édito de Jean-Marc Sylvestre. Le monde des affaires et de l’entreprise attend le chiffrage du programme du candidat Sarkozy. Un espoir de relever le débat, parce que de l’avis de beaucoup d’acteurs du monde économique : cette campagne tourne en rond.

La presse étrangère est très sévère avec les candidats à l’Elysée. A l’image de l’hebdomadaire anglais The Economist qui parle de la France comme le pays du déni, celui ou l’on refuse de parler de la crise. En fait, les milieux internationaux regrettent que la France ignore complètement dans les discours de campagne 4 grands dossiers dont les enjeux sont incontournables.

– Le premier, c’est l’écologie et le développement durable. Nos voisins allemand ne comprennent pas.

– Le second, c’est l’avenir de l’assurance maladie.  C’est en effet un marqueur de progrès mais c’est aussi un gouffre financier que personne ne veut opérer. Le système de retraite a été reformé et sauvé. Il faudra reformer l’assurance maladie mais personne n’ose en parler.

– Le troisième, c’est le modèle de concurrence en Europe. Tout le monde se rend compte que la concurrence au couteau à l’intérieur de l’Europe est suicidaire quand le danger vient de l’extérieur. Les américains sont beaucoup mieux organisés que nous pour se protéger.

– Enfin, il manque une politique industrielle qui définissent les grands secteurs d’avenir. Ceux avec lesquels on travaille aujourd’hui (Airbus, TGV, Areva) ont tous plus ou moins 50 ans. C’est bien sauf que l’on a besoin de savoir quel sera le paysage dans dix ans et dans quels secteurs nos enfants pourront travailler.

présidentielle, candidats, dossiers, sensible, écologie, europe, industrie

La Une de THE ECONOMIST du 31 mars : " La France dans le déni"