Proposition 14 : Mise en place de règles précisant la part publique dans le financement des syndicats

Interview de Sophie de Menthon, présidente du Mouvement Ethic.

Interview de Sophie de Menthon, présidente du Mouvement Ethic.

Vous proposez d’instaurer une règle précisant que la part de financement public d’un syndicat soit toujours inférieure à la part financée par les adhérents. Dans quel but ?
L’objectif c’est d’avoir des syndicats modérés et constructifs et que le syndicat ne soit pas le lieu de la lutte des classes. Il faut que les syndicats puissent être dans le besoin de signer des accords pour avoir des adhérents. Actuellement, la certitude d’être financé par l’État, quelque soit le nombre d’adhérent, donne un pouvoir discrétionnaire à certains, comme la CGT, en viennent à ne jamais rien signer !

Vous indiquez que cette proposition permet « une représentation plus juste des salariés ». Pourquoi ?
Et bien parce que les syndicats auront des clients ! Les clients ce sont les salariés à défendre dans les entreprises. Les salariés sont des gens qui sont représentatifs de la société française, ce ne sont pas tous des extrémistes. Il faut donc arriver à avoir des syndicats comme en Allemagne qui sont  en faveur de la croissance, qui réfléchissent pour le meilleur des entreprises et qui ne sont pas contre les entreprises. Pour l’instant l’ensemble des salariés français ne sont absolument pas représentés. On sait très bien que les syndicats ne représentent que des extrêmes. Nous avons une petite exception qui est l’UNSA qui veut avancer, qui veut signer.

Vous estimez pouvoir « mettre fin aux conflits d’intérêts dans les entreprises ». Pourquoi ?
Avec cette proposition, nous proposons de la transparence et une éthique. Le financement des syndicats n’est jamais très clair. Nous avons eu, n’oublions pas, le fameux scandale de l’UIMM dont on sait très bien qu’il a financé des syndicats français. A l’heure actuelle il y a des accords où chacun a intérêt à rester dans une situation où rien n’est clair. Il faut faire cesser cela.

>>La liste des 20 propositions

Loading comments...