Qu’est ce que la mort de Ben-Laden va apporter à la situation économique mondiale ?

Dans l’immédiat, la disparition du chef d’Al-Qaïda n’a pas provoqué de variations importantes. Les marchés financiers sont restés calmes et très stables, en Europe comme aux Etats-Unis. En Asie, ça baisse un peu ce matin. Mais Tokyo étant fermé, la tendance sur Hong-Kong ou Shanghai est assez peu significative.

Les marchés sont préoccupés par les fondamentaux :

– L’endettement américain. Obama vient d’obtenir du congrès, l’autorisation de dépasser les limites autorisées par la constitution.

-La baisse du dollar, qui commence à marquer une certaine méfiance dans la solidité de l’appareil économique.

-La flambée du prix du pétrole et des matières premières. Donc les risques d’inflation.

Tout cela hypothèque la reprise. La mort de Ben-Laden va améliorer les perspectives, si l’on considère que le risque terroriste s’éloigne, ce qui n’est pas évident. Mais aussi, si les américains se désengageaient en Afghanistan. Cette guerre coûte presque 500 milliards de dollars par an, le budget de la défense américain a explosé en dix ans. Il dépasse les 700 milliards de dollars et cette guerre a plombé l’économie américaine.