Quand Amazon et sa Kindle Fire casse le marché des tablettes

Vendu 2 fois moins chère que l’iPad, le Kindle Fire d’Amazon s’annonce comme un succès.

50 000 préservations par jour pour la tablette Kindle Fire. Ce sont des tablettes tactiles qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux iPad de chez Apple. Conçue, produite et commercialisée par Amazon, la tablette a été annoncée il y a seulement 10 jours. Amazon en aura donc vendu près de 500 000. Aujourd’hui l’engouement est tel, que le succès parait assuré. Les fonctionnalités sont un peu différentes, de l’iPad. Moins riche de l’intérieur, mais tout aussi sexy de l’extérieur.

La grande différence, c’est le prix. Cette tablette est vendu 199 dollars soit 150 euros. On est très près du prix de revient chinois et du transport. On estime qu’il y aura 70 marques différentes de tablettes qui seront en concurrence d’ici la fin de l’année. Cette tablette sera donc bien moins chère que l’iPad, vendue en moyenne 500 dollars. Une concurrence sur le prix ce qui fait grogner du côté de l’école publique. En effet, Luc Châtel, le ministre de l’éducation, a annoncé un projet de mise à disposition d’un iPad à chaque élève pour 1€ par jour.

Le Kindle Fire d’Amazon coûterait 2 fois moins cher.