Réforme bancaire : Hollande candidat vs Hollande Président

Lors de son discours de janvier 2012 au Bourget, le candidat à la présidentielle, François Hollande, avait promis de réformer les banques. Il s’y attaque maintenant, mais en oubliant une partie de ses promesses.

Qu’avait-t-il promis ?

Le candidat Hollande fustigeait les banques et cet «adversaire» qu’est le monde de la finance. Il avait alors promis de séparer les activités de détails, c’est-à-dire nos banques, des activités de spéculations. Il désirait ainsi mieux «maitriser» les banques et protéger l’épargne.

Extrait du discours de François Hollande au Bourget

http://www.dailymotion.com/video/xrbzrf


Que va-t-il faire ?

La réforme bancaire est présentée aujourd’hui en Conseil des ministres. Pas de coupure en deux pur et simple. La réforme prévoit de séparer seulement les activités « dont on considère qu’elles ne sont pas utiles à l’économie ». Certaines seront interdites, comme le trading haute fréquence par exemple. Un revirement considérable, que le gouvernement explique par sa volonté de « préserver le modèle français de banque universelle ».

Pierre Moscovici, invité de RTL ce matin, s’exprime sur la réforme bancaire (extrait à 2mn)

http://www.dailymotion.com/video/xw23gq

Qu’en pensent les banques ?

Un banquier, interrogé par l’AFP sous couvert d’anonymat, estime que la mesure change « très peu de choses », et qu’elle « aura une portée limitée donc elle ne sera pas gênante pour les banques ». De son côté, l’organisation non gouvernementale Finance Watch a également réagit, dénonçant un « glissement sémantique » et appelle à « revenir aux fondements de la promesse » de François Hollande « qui visait à isoler les activités de crédit et non les activités utiles ».