Renault n’exclut pas des fermetures d’usines en Europe

Renault n’exclut pas la fermeture d’usines en raison de la morosité du marché automobile en Europe, déclare Carlos Tavares, son directeur général délégué aux opérations, dans un entretien au journal allemand Automobilwoche. L’alliance de Renault avec Nissan permet au constructeur français de disposer de données précises sur les niveaux de productivité des usines Nissan de Sunderland, au Royaume-Uni, et de Barcelone en Espagne, remarque-t-il. Le directeur général de Renault, Carlos Ghosn, a averti vendredi que le constructeur risquait de disparaître « sous sa forme actuelle » s’il n’améliorait pas sa compétitivité en Europe, mais il a ajouté qu’il ne prévoyait pas à ce stade de suppressions d’emplois en France.