Rome : Pré-sommet en forme de réconciliation

Vendredi, Angela Merkel, François Hollande, Mario Monti et Mariano Rajoy se sont rencontrés à Rome pour trouver un compromis sur les solutions qu’ils apporteront à la crise de l’euro.

Les dirigeants des quatre principaux pays de la zone euro ont présenté l’image d’une famille à peu près recomposée. C’était essentiel. Il y a aujourd’hui une telle pression internationale et une telle pression des marchés financiers pour organiser plus de coordination, que les dirigeants européens auraient été suicidaires de continuer à se chamailler comme la semaine dernière. Les quatre dirigeants sont donc d’accord sur les axes qu’il s’agit de redresser.

Le premier de ces axes, c’est l’adoption d’un pacte de croissance : 130 milliards d’euros  en complément du pacte budgétaire, on peut dire que c’est un succès politique pour François Hollande. Ensuite, les quatre états se sont mis d’accord pour engager des réformes de structures pour améliorer la compétitivité des économies de la zone euro. Là, c’est un succès pour Angela Merkel et Mario Monti. Enfin, ils souhaitent initier un processus d’intégration de l’Europe, au niveau des banques, des politiques budgétaires et fiscales et là, c’est encore un succès pour l’Italie et pour l’Allemagne.

Sur le fond, il reste évidemment des divergences. La principale réside dans le timing des réformes entre la France et l’Allemagne. La France veut parer au plus pressé, soutien à la croissance, mécanismes de sauvetage et après réfléchir à une intégration plus poussée. Mais entre nous, les sommes qu’elle a réussi à mobiliser sont assez faibles. Les 130 milliards correspondent à de l’argent qui existe déjà. De son côté, l’Allemagne cherche à obtenir un accord préalable de reforme des institutions vers plus de fédéralisme et de contrôle avant de mobiliser des capitaux. D’une certaine façon, comme c’est elle qui signe les chèques les plus gros elle veut des garanties qu’on ne lui a pas encore donné. C’est ce point là qu’il faudra résoudre au sommet du 28 juin.