Se loger à Paris : Un calvaire pour plus de 63% des jeunes

D’après une enquête de l’agence départementale d’information sur le logement (ADIL) sur le logement des jeunes à Paris, plus de 63% des jeunes ont du mal à se loger à Paris. La principale cause reste le coût trop élevé des habitations parisiennes, auquel s’ajoutent la caution, et les garanties exigées. Paradoxalement, les petites surfaces sont les plus chères au mètre carré mais le taux de célibataire dans cette catégorie est fort, ce qui exclue un éventuel partage des frais sur un espace plus important. 58% des personnes interrogées considèrent disposer de ressources insuffisantes pour louer un logement. Le marché immobilier est de plus en plus tendu et le manque de solvabilité prédomine, face à des bailleurs très exigeants qui réclament des revenues 3 à 4 fois supérieurs au montant du loyer.