Selon Moody’s, 2013 sera « difficile » pour le privé

La crise de la dette souveraine continue à enfoncer les entreprises européennes. L’agence Moody’s estime qu’elles seront encore touchées par ce phénomène en 2013. « Les opérateurs de télécommunications, les groupes de grande distribution et les fabricants automobiles en seront les plus sévèrement touchés » précise t’elle. En effet, les secteurs économiques stables dépassent à peine le nombre de secteurs jugés négatifs. « Le ralentissement récent de la croissance économique sur les marchés émergents, et notamment en Chine, devrait également constituer l’an prochain un important facteur de crédit pour des industries cycliques comme la chimie et sidérurgie », a ajouté Moody’s.