Si vous pensez que Jacques Séguéla est le fondateur de Danone ou que Marcel Duchamp a été la star d’une pub sulfureuse Perrier, alors c’est que vous avez grand besoin de lire cet article

Nul en économie, les Français ? Même pas vrai … Ce quizz de 1 000 questions va vous prouver le contraire. Deux questions par jour pour tester vos connaissances.

Ce quizz d’économie n‘a pas été réalisé pour vérifier que nous sommes nuls en économie. Il a été fait pour prouver le contraire. Ne vous fiez pas aux mauvaises langues, les Français ne sont pas plus mauvais ou meilleurs que les Anglais et les Allemands.

Depuis la nuit des temps, les élites françaises se sont liguées pour nous faire croire que l’économie, ce n’était pas important, que ce n’était pas la peine de s’en préoccuper. D’ailleurs, elles font et disent l’économie en latin comme le curé autrefois qui disait la messe, d’où une incompréhension des textes sacrés.

Pourquoi ? La raison est très simple : les clés de l’économie permettent d’ouvrir les portes du pouvoir. Des philosophes comme Aristote ont, les premiers, décortiqué les mécanismes de l’économie. Ils ont tout fait pour garder les secrets de cette science le plus longtemps possible. Il a fallu attendre le siècle des Lumières et celui du XIXème pour s’apercevoir que l’économie réglait la vie de tous les jours. Et encore…

L’économie est partout et n’obéit qu’à une seule règle : celle du bon sens et du mieux vivre.

L’économie n’a pas d’autre objet que de créer de la richesse. Les premiers hommes sont partis à la chasse, leurs enfants ont cultivé la terre, les générations suivantes ont inventé des machines pour tisser et leurs lointains successeurs fabriquent aujourd’hui des logiciels et des robots pour leur épargner l’effort. Mais cette évolution des processus n’a rien eu d’un long fleuve tranquille. Il en a fallu de « la sueur, du sang et des larmes » ! Mais aussi des crises et des guerres. L’économie est à l’origine des progrès les plus spectaculaires, elle a été souvent la cause des plus grands désastres. L’économie, c’est l’énergie du pouvoir.

Ecomania est très ambitieux. Avec ces 1 000 questions, nous avons la prétention de vous faire découvrir l’économie par le jeu. Parce que le jeu est une composante de l’économie. « Si je joue, je gagne et si je gagne… je gagne plus que toi ! », comme dans le business. Ce jeu a la prétention de vous montrer que l’économie vous est tellement familière que vous passez certainement à côté tous les jours. Oui, au quotidien, vous faites de l’économie sans le savoir ! Il n’y a rien de plus frustrant que de savoir des choses sans savoir qu’on les connait.

Oui vous verrez, vous n’êtes pas « si nuls que ça » en économie… L’économie est partout et n’obéit qu’à une seule règle : celle du bon sens et du mieux vivre.

Alors ce jeu est très simple. Drôle et entrainant, il se compose de 1 000 questions, idéal pour les apéros entre amis et les soirées en famille.

Comment jouer ? De 2 à 12 joueurs, la partie dure environ 30 minutes. Il y a six catégories pour tous les âges, toutes les connaissances et tous les goûts : Argent, Economie digitale, Entreprises et entrepreneurs, Economie internationale, Politiques et systèmes économiques, Histoire économique.

Chaque catégorie est composée de cartes qui comportent quatre questions et des réponses détaillées.

C’est le moment d’améliorer vos connaissances et de les tester. 1, 2, 3… Avant même de prendre le jeu (qui est en vente dans les grandes librairies, à la FNAC, en GMS et sur Amazon au prix public de 16,90€ TTC…

Nous vous proposons de commencer à jouer avec deux questions par jour, jusqu’au soir de Noel…

Deux questions du jour, dans la catégorie, « Entreprises ».

1ère question: En 1976, quel artiste français est à l’origine d’une publicité sulfureuse pour l’eau de Perrier ?

– Coluche

– Marcel Duchamp

-Serge Gainsbourg

2ème:  Quelle est l’origine de la marque Danone ?

une idée de Jacques Séguéla alors qu’il avait 18 ans

-une idée d’Antoine Riboud, fondateur du groupe BSN- Gervais Danone

-une idée du fondateur Daniel Carazo, que sa mère appelait le petit Danon

Ce n’est pas trop difficile. Les réponses sont à la fin de ce post, données et expliquées par les auteurs de ce jeu.

Ce jeu, édité par Marabout-Hachette, a été pensé et réalisé par deux passionnés de l’économie:

– Jean-Marc Sylvestre, qui fut directeur de l’information économique de TF1/LCI pendant 20 ans et éditorialiste sur France Inter. Auteur de nombreux ouvrages, il réalise aujourd’hui des documentaires économiques pour BFM Business et y présente une émission hebdomadaire. Il est par ailleurs éditorialiste sur Atlantico.fr.

– Julien Gagliardi, diplômé du CFPJ Paris, est aujourd hui journaliste à BFM Business. Il fut chef de la rubrique Business du site Atlantico.fr.

Les réponses aux questions du jour étaient très simples:

Réponse 1: Il s’agit de Serge Gainsbourg. Dans ce spot de pub , censuré à la télévision dès sa sortie, on voit la main du chanteur caresser de manière très sensuelle la petite bouteille verte qui laissait échapper un énorme jet de l’eau gazeuse, osé pour l’époque ! Il a fait le buzz comme on dit aujourd’hui .

Réponse 2 : Danone était le diminutif de Daniel, Daniel Carazo, originaire de Turquie dont la famille s’était refugiée en Espagne, puis en France, fondateur de l’entreprise qui sera développée dans les années 1970 en association avec Antoine Riboud. Danone est donc une idée de la maman  de Daniel Carazo

Ecomania, éditions Marabout , décembre 2016.