Sondage : La majorité des Français ne fait pas confiance aux syndicats !

Selon un sondage TNS Sofres, commandé par l’association Dialogues et réalisé auprès de 1014 individus de 18 ans et plus, le bilan du syndicalisme en France est mitigé. En effet, seulement 45% des Français font confiance aux syndicats, ce qui représente une baisse de 5 points par rapport à 2007. Les syndicats ont donc encore beaucoup de progrès à faire pour rétablir cette confiance.

Deuxième signal préoccupant : 57% des salariés préfèrent discuter individuellement avec leur hiérarchie pour défendre leurs intérêts alors que seuls 19% s’adressent aux syndicats. Quand on les questionne sur les raisons de la faible syndicalisation en France, les réponses ne se font pas attendre : 38% des sondés jugent les syndicats inefficaces, presque la moitié ne comprennent pas bien leurs préoccupations et 40% des Français trouvent que les syndicats sont « trop conciliants » vis-à-vis gouvernement. Enfin, pour 76% de nos compatriotes, les syndicats sont « trop politisés » et pour 69% « ils ont une approche trop idéologique ». Ces deux derniers chiffres symbolisent parfaitement « le mal français ».

Interrogé sur ces résultats, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a relevé que le syndicalisme était confronté à plusieurs défis et qu’il devait faire « un effort d’écoute et de proximité », « rendre visibles les résultats obtenus » et faire preuve de « responsabilité ».

Il convient toutefois de nuancer : les Français font toujours plus confiance aux syndicats qu’à l’État ! En effet, 65% estiment que « pour déterminer les règles sociales qui encadrent le travail » il vaut mieux faire confiance à la négociation entre les syndicats et les entreprises, 15% seulement préférant s’en remettre à l’État.