Sophie de Menthon : « Hollande n’est pas un homme d’entreprise ! »

L’actu éco vue par… Sophie de Menthon. Chômage, retraites, dépenses publiques, entreprises. Sur le front de l’économie, le gouvernement ne sait plus où donner de la tête.  La parution des chiffres du chômage de janvier a sonné le glas du déni de réalité dans lequel s’était enfermé le gouvernement. Retour sur les principaux faits marquants avec la présidente du mouvement ETHIC, et chef d’entreprise, Sophie de Menthon.

L’actu éco vue par… Sophie de Menthon. Chômage, retraites, dépenses publiques, entreprises. Sur le front de l’économie, le gouvernement ne sait plus où donner de la tête.  La parution des chiffres du chômage de janvier a sonné le glas du déni de réalité dans lequel s’était enfermé le gouvernement. Retour sur les principaux faits marquants avec la présidente du mouvement ETHIC, et chef d’entreprise, Sophie de Menthon.

Le gouvernement peut-il résoudre le chômage avant fin 2013 ?
Certainement pas ! Surtout s’il ne propose pas de mesures pour libérer les entreprises. François Hollande recule encore le moment d’affronter la réalité économique. Mais d’un autre côté, je pense qu’il y croit encore. Il est d’un naturel optimiste et surtout il ne s’imagine même pas à quel point c’est difficile au quotidien pour les entreprises. Pour lui la courbe du chômage c’est un chiffre.  Hollande, ce n’est pas un homme d’entreprise. Pourtant il faut, dans ce pays, arrêter de rêver ! La clé ce sont les entreprises! Le gouvernement devrait être à notre chevet, nous valoriser, il devrait toute la journée faire des sondages pour savoir ce dont nous avons besoin. Le gouvernement croit qu’il fait des choses contre le chômage. Mais de petits prélèvements supplémentaires en rapports qui ne sont pas lus, on n’est pas du tout dans ce qui peut faire grandir nos entreprises et nous permettre d’embaucher.

Tristan Farabet, le patron d’une très grosse entreprise, en l’occurrence Coca-Cola, écrit à Montebourg pour lui apporter son soutien. Que cela veut-il dire ?
Je crois tout d’abord qu’en pleine affaire « Titan », c’est une divine surprise pour Arnaud Montbourg ! Mais franchement, le patron de Coca-Cola, ça lui va bien de faire ça ! Il dirige une entreprise absolument à l’abri de la conquête et de la concurrence. Il n’a peu ou pas de décisions à prendre puisque tout vient de New-York, même la pub ! Ses parts de marchés sont inattaquables… Franchement, j’aimerai bien savoir ce que Coca-Cola peu avoir comme problème de management. Vis-à-vis d’autres entreprises, c’est très énervant !

Des députés socialistes ont proposé de relever au-dessus des 20% le taux normal de TVA. Bonne ou mauvaise idée ?
Je trouve que c’est quand même une façon plutôt indolore d’aller trouver de l’argent. Cela prouve bien qu’en France on n’a pas de pétrole mais on a quand même quelques idées. A gauche comme à droite, on finit par se rendre à la raison. Non seulement c’est indolore, mais c’est une mesure assez juste. En effet, quand vous avez peu de moyens, vous dépensez peu d’argent donc peu de TVA. Et les « riches » en dépensent plus, donc plus de TVA. D’autre part on peut imaginer que des produits de premières nécessités pourront être exemptés, la gauche sait bien faire ce genre de chose. Mais ce qu’il faut bien comprendre, c’est que, de manière générale, toute les bonnes idées qui ont été stoppées et/ ou mal engagées par la droite reviendront. Je pense aux retraites que l’on ne peut pas laisser en l’état, les entreprises que l’on ne peut plus taxer ainsi, les dépenses publiques sur lesquelles on n’a  pas suffisamment rogné.  Il y a un changement de la façon dont on réfléchit en France.