Start-up de l’été : Restopolitan divise votre addition par deux !

Cet été sur le blog, découvrez une sélection de jeunes start-up qui vont changer votre été. Aujourd’hui, Restopolitan, un service de réservation de restaurant qui vous permet d’aller manger à deux et de ne payer que pour un. Lancé en 2007, sous la forme d’une plateforme de réservation en ligne, le modèle Restopolitan ne satisfaisait pas sa fondatrice, Stéphanie Pélaprat, une parisienne de 28 ans. C’est alors que le concept du discount haut de gamme fit son apparition en 2011, appuyé par des business angels renommés comme Xavier Niel, Marc Simoncini ou encore Jacques-Antoine Grandjon.

Cet été sur le blog, découvrez une sélection de jeunes start-up qui vont changer votre été. Aujourd’hui, Restopolitan, un service de réservation de restaurant qui vous permet d’aller manger à deux et de ne payer que pour un. Lancé en 2007, sous la forme d’une plateforme de réservation en ligne, le modèle Restopolitan ne satisfaisait pas sa fondatrice, Stéphanie Pélaprat, une parisienne de 28 ans. C’est alors que le concept du discount haut de gamme fit son apparition en 2011, appuyé par des business angels renommés comme Xavier Niel, Marc Simoncini ou encore Jacques-Antoine Grandjon.

3 questions à Stéphanie Pélaprat, fondatrice de Restopolitan:

Pourquoi avoir favorisé ce principe de réduction ?
Nous voulons nous placer en premium de services connu comme Groupon ou La Fourchette, pour ne pas dévaloriser l’image du restaurant. La relation avec le restaurateur est transparente : pas de commission, pas de pourcentage.

Comment fonctionne le système de carte et à qui s’adresse-t-il ?
Vous devez, pour commencer, acheter une carte de membre. Elle peut-être hebdomadaire ( 10€), mensuelle (15€)… Ensuite, il suffit de réserver un restaurant partenaire via notre service de conciergerie. C’est un système aussi bien conçu pour des touristes en villégiatures que pour les entreprises. 65% du CA se fait en BtoB.

Quels sont vos projets de développement ?
On planche sur le lancement du service dans plusieurs pays voisins : Luxembourg, Espagne et Belgique.

Chiffres clés :
-850 restaurants partenaires en France.
-100.000 utilisateurs de la carte
-Panier moyen à 40 €