Un award de la pire entreprise mondiale de l’année

6, c’est le nombre d’entreprise en compétition pour le prix Public Eye de l’entreprise la plus décomplexée en matière de gestion et de sécurité.

Un concours qui est, évidemment, ironique et qui a surtout pour but de mettre en avant des comportements discutables de la part des plus grandes entreprises mondiales. Pour les organisateurs, le prix récompense les entreprises qui « font passer leur profit avant tout » et d’ajouter « Les scrupules, c’est pour les faibles. Et ce n’est pas en étant éco-responsable et soucieux des Droits de l’Homme qu’on fait des bénéfices.«  Le ton est donné et les explications qui accompagnent les entreprises nominées ne manquent pas de second degré.

Voici donc les six entreprises nommées cette année :

Barclays pour sa spéculation sur les produits alimentaires.

Freeport McMoran pour les grévistes abattus par la police et les syndicalistes menacés de mort suite aux grèves de 2011.

Samsung pour les produits très toxiques, voire même interdits utilisé par les salariés.

Syngenta pour avoir empoisonné 90% de l’eau du Middle West à l’atrazine

Tepco pour sa négligence en matière de sécurité a Fukushima

Vale pour la construction d’un barrage en Amazonie qui mettra dehors 40 000 personnes.

A noter que vous pouvez, vous aussi, voter en ligne et découvrir une présentation complète de chacune des entreprises nommées. Le gagnant sera dévoilé dans quelques jours mais pas certain que les gagnants viennent récupérer leur prix.