Un séminaire pour trouver 10 milliards

Le gouvernement est désormais confronté à la réalité. Il doit trouver 10 milliards d’euros pour respecter les engagements budgétaires.

De ce séminaire, le gouvernement n’aura que très peu communiqué sur le fond. Ce que l’on sait, c’est que ce séminaire avait pour objectif de mettre tous les membres du gouvernement en ordre de marche afin de préparer une loi de finances rectificative.  Politiquement, on nous explique depuis plusieurs semaines que le gouvernement a pour objectif de corriger les erreur et les injustices commises par l’équipe précédente. Techniquement, il a surtout besoin de trouver de l’argent : d’une part, pour financer les mesures promises pendant la campagne présidentielle (allocation de rentrée, création de poste dans l’éducation nationale, retraite à 60 ans) et d’autre part, pour compenser le manque à gagner liée au ralentissement économique. La croissance pique du nez, les recettes fiscales aussi.

François Hollande s’est engagé à ramener pour la fin de l’année 2012 le déficit à 4,5 %. Il lui faut donc trouver 10 milliards. Cette somme, le gouvernement la trouvera en relevant le plafond et les taux de l’ISF et en augmentant les droits de successions et en supprimant l’exonération de charges sociales sur les heures supplémentaires. A cela, il faudra  ajouter une série de mesures visant à accroitre la fiscalité des grandes entreprises et l’impôt sur les dividendes. Le gouvernement songerait enfin à abroger la hausse de TVA. La marge de manœuvre est très étroite d’autant que la perspective de croissance est très mauvaise. Les besoins européens sont importants, il faudra donc un nouveau tour de vis en septembre pour préparer la loi de finances 2013. A ce moment-là, le gouvernement ne pourra pas ne pas toucher aux dépenses publiques.