VIDEO – François Hollande : « Je veux être jugé sur la croissance et l’emploi »

Lors de sa première grande conférence de presse à l’Elysée, François Hollande s’est voulu pédagogue en justifiant ses choix fiscaux et le cap suivi par son gouvernement, six mois après son investiture. Le Président de la République a affirmé lors de son intervention qu’il entendait être jugé « sur la croissance et l’emploi », assurant que « depuis six mois » il avait fait des choix sans avoir à prendre « je ne sais quel virage ». Hollande a rappelé les « trois défis » du gouvernement: « réorientation de l’Europe », « désendettement de la France » et « compétitivité de l’économie ». Le Président a défendu de longues minutes le « pacte de compétitivité » présenté la semaine dernière par le gouvernement. « Ce n’est pas un cadeau, c’est un levier, qui offre au système productif un moyen de traverser la crise », a expliqué M. Hollande. Tout en se défendant d’avoir respecter les recommandation de Louis Gallois, François Hollande a indiqué que le pacte de compétitivité s’étalerait sur 3 ans. « L’économie n’aime pas les chocs » lance-t-il. Le Président a aussi tenté d’expliquer le recours à des hausses de TVA, alors qu’il s’y refusait pendant la campagne présidentielle et a confirmé la taxation à 75% dans un esprit de « justice ». Enfin, sur la question du chômage, François Hollande a déclaré que « tout a été dit, mais tout n’a pas été tenté » en rappelant qu’il souhaite toujours inverser la courbe du chômage d’ici à la fin de l’année.