Zapping : NKM : « Hollande est fort avec le faible et faible avec le fort »

Nathalie Kosciusko-Morizet, députée UMP et ex-ministre de l’Ecologie, était l’invitée de Jean-Pierre Elkabbach ce matin sur Europe 1. Elle est revenue sur le limogeage de Delphine Batho suite à ses propos critiques sur le Budget 2014. Selon NKM, « la manière dont cela a été fait dit des choses sur la personnalité de François Hollande » qui n’ose pas s’opposer à Arnaud Montebourg mais qui n’hésite pas à faire preuve d’autorité avec « les faibles ». C’est « inquiétant pour l’écologie, inquiétant pour les femmes et inquiétant pour la personnalité du Président de la République ». « Depuis un an l’écologie c’est la descente aux enfers », s’indigne l’ex-ministre : « il ne se passait rien ». On a entendu « beaucoup de discours verts et derrière la réalité n’est pas rose ».

Pourtant, selon Nathalie Kosciusko-Morizet, « sacrifier l’écologie c’est sacrifier l’avenir ». On en a besoin car c’est « un moteur positif de transformation de la société, de l’économie, de compétitivité ». La députée UMP a également défendu son bilan en affirmant qu’il n’y a pas « un gouvernement qui ait fait autant sur l’écologie que le gouvernement précédent avec le Grenelle de l’Environnement ». Enfin, elle résume la situation du gouvernement actuel avec un trait d’humour : « Les communistes ont inventé le soutien sans participation, Montebourg et Hamon la participation sans soutien, et les Verts la participation sans enthousiasme ».

Regardez Nathalie Kosciusko-Morizet sur Europe 1 :

http://www.dailymotion.com/video/x11hf9i